Art

Quand la mode s'expose au musée

By Mode • Arte - 10:11


Il n'est pas rare de voir la Haute Couture s'exposer comme de l'Art. Les maisons s'invitent de plus en plus dans les musées, et ces expositions sont souvent synonyme de grands succès

Il fallait s'armer de patience pour pouvoir visiter l'exposition "Christian Dior, couturier du rêve" aux Art Décoratifs. Environ six heures de queue pour pouvoir accéder au lieu lors du dernier weekend d'ouverture, mais quand on aime, on ne compte pas, n'est-ce pas? Le luxe fascine depuis toujours, car il a su cultiver avec perfection le culte du secret, distillant ça et la quelques bribes de ce monde d'exception pour éveiller la curiosité et susciter l'envie.

Avec l'arrivée du digital le luxe s'ouvre davantage, il est désormais possible de voir la retransmission en direct des défilés, d'accéder aux backstages grâce aux stories des blogueuses et mannequins,... Pourtant, la fascination pour cet univers de luxe ne décroît pas, au contraire. La rétrospective sur Christian Dior a attiré 708.000 visiteurs, la classant deuxième exposition la plus visitée en 2017 (derrière la collection Chtchoukine). Pour la première fois le musée parisien consacrait l'intégralité de son espace a une seule et même exposition. Pari réussi.

Quand la mode s'expose au musée, christian dior couturier du rêve, arts décoratifs


Pourtant, le défi n'était pas gagné d'avance. Lorsque Diana Vreeland, (ex-directrice du Vogue américain) a décidé d'organiser une exposition rétrospective sur Yves Saint Laurent en 1983 au Metropolitan Museum, les mécènes du musée ont crié au scandale. Mais les temps ont changé, et aujourd'hui la mode s'expose à tour de bras dans les musées. Cette année encore les expositions consacrées à différents couturier ne manquent pas. 

Pour la première fois à Paris, Martin Margiela, le couturier énigmatique, se voit consacrer deux expositions. Le Palais Galliera met en avant son travail de construction/destruction entre 1989 et 2009, année où il décida de tout quitter pour se consacrer à la peinture. Comme quoi, mode et art ne sont jamais très loin. Le musée des Arts Décoratifs, quant à lui, présente le travail du couturier au prêt-à-porter femme d'Hermès entre 1997 et 2003.

En plein coeur du Marais c'est Azzedine Alaïa qui est lui aussi célébré, rue de la Verrerie, avec une exposition intimiste à l'endroit même où vivait et travaillait le couturier. 

exposition Azzedine Alaïa rue de la verrerie paris mode

Informations pratiques:
Exposition Margiela aux Arts Décoratifs "Les années Hermès"

Sources images: Mixte Magazine, couleursdecapucine

  • Share:

You Might Also Like

0 MESSAGES